dimanche 26 septembre 2010

Mon premier livre...

Ça y est, il est sorti, et disponible sur le site de Mon Petit Editeur, Amazon et Chapitre.
J'espère qu'il vous plaira...


Noël au mois d'août par Carole Pinto

"La vie, l’amour, l’amitié, la mort… Un quatuor éculé. Et pourtant. Simple mais lumineux, humain comme jamais, ce "Noël au mois d’août" nous touche vraiment. Tout y sonne vrai, jusque dans les plus infimes détails, et l’on suit avec tendresse et amertume cette chorale de personnages perdus dans une quête éternelle. Moderne et personnel: un recueil de nouvelles sans le moindre faux-pas.
Un père aux abonnés absents, exilé à l’autre bout du monde, des valses amoureuses, celui ou celle qui choisit de disparaître une fois pour toutes, sauter le pas ou reculer encore et encore, faire les mauvais choix… Les rencontres que l’on fait, les gens qu’on va aimer toute sa vie, ceux qui vont nous décevoir, tout le bien et le mal qui va nous arriver, les moments de joie intense et de tristesse absolue. Venir au monde, chercher, se tromper, attendre…"

dimanche 19 septembre 2010

Aaaaaaah mes yeux!!!

Il vaut mieux lire ça que d'être aveugle, quoique... J'ai aujourd'hui participé au débat d'un groupe de mamans de jumeaux dans Facebook, débat qui n'avait pas lieu d'être tellement le sujet semblait évident. Je vous explique: la question posée par l'administratrice de ce groupe était "Question débat !!! Qui est l'aîné chez les jumeaux ??? Le premier né ou le deuxième ???". Grande perplexité de ma part en lisant cette phrase. Je peux en effet comprendre que des personnes n'ayant pas eu de jumeaux puissent se poser la question, mais quand même... Ne vous semble-t'il pas évident que le premier bébé à naître soit l’aîné? Le sujet peut sembler trivial, et à mes yeux il l'est, mais d'un point de vue administratif, le premier né des jumeaux est le premier à figurer sur le livret de famille, quoi de plus normal et indiscutable?
Et bien non, il faut croire que certains parents de jumeaux vivent sur une autre planète... Je vous ai choisi quelques morceaux assez croustillants, et je vous laisse le loisir d'aller jeter un coup d'oeil sur les posts et y constater un certain énervement de ma part. C'est ici.

Allez-y, marrez vous bien:

- "c le 2eme ki arrive kar c lui le 1er accroché .....non ??" - tout le monde sait que le foetus s'accroche aux branches avant de tomber de l'arbre et qu'il décide ensuite d'aller apprendre à écrire kar il kif grav l'ortograf -

- "c le 2 eme au vu de la securité sociale. pas logique mais pourtant c ca !!!!" - on aimerait connaître tes sources chère Céline, la sécurité sociale de la planète Mars???

- "Oui g demande pendant mon accouchement et ils mon dit le premier qui nait" - 9 mois de grossesse et elle se pose la question 5 mn avant d'accoucher, gasp

- "il parai ke c le 2ème sorti car c le premier concu." - bien sûr, tout le monde sait que le premier foetus fécondé aime sa place en haut de l'utérus qu'il défend farouchement avant de pousser son jumeau à grands coups de pieds -

- " c est le deuxieme!!! le 1er qui sort c'est celui qui est rester le moins longtemps dans le ventre de la mere, l'ainé et donc le 2eme, car il est rester plus longtemps" - Anthony, tu me régales, on lit dans tes paroles que tu es un grand scientifique et que tu as longuement réfléchi au sujet avant de t'avancer, ta réflexion est d'une logique fine et sans limites

- "bonjour, pour les jumelles c'est l'inverse c'est le 2eme!!! moi j'ai une jumelle, et c'est toujours ce qu'on m'a dit" - Personnellement on m'a toujours dit que "On" est un con, mais bon... le raisonnement de l'inverse... -

- "l ainé des jumeaux est le second ki sort kar c est le 1er a avr ete fait ensuite le second je met sur lui" - Audrey, dis moi, tu bois??? -

- "‎1er né chez nous aussi!!!" - Pour Géraldine, ça dépend des familles, du pays, et du signe astrologique chinois des bébés -

- "pour ma part l ovule a ete fecondé 1 premiere fois et 2 jours apres 1 deuxieme fois donc pas de soucis pour svr, ya pa bokou d cas kom moi ms cela arrive" - Toujours Audrey, qui boit, et qui a la capacité de savoir à un jour près quand ses ovules ont été fécondés... En ce qui me concerne, j'ai été fécondée le 11 fédembre pour Lily et le 53 janvril pour Louise (je vis sur Jupiter, on a un calendrier et une sécu à part) -

- "après je ne pense pas que la sécu se fie trop à l'heure, elle prennent le 1er acte de naissance qu'elles ont en main !!" - Ben non voyons, la sécu ignore l'heure inscrite sur les actes de naissance sur Terre, et sur Saturne ils font "Amstramgram pique et pique et colegram" et pouf, ils prennent le premier acte de naissance qui leur tombe sous la main!

- "Et quand g accouché g demandé on m'a dit le deuxième, ma marraine qui a des jumeaux de 24 ans dit la meme chose que moi!!!" - Ah ben si ta marraine le dit alors c'est que c'est sûrement ça -

- "Non , l'ainé c'est toujours le 2 eme qui nait car c'est celui qui a percé l'avule en 1er" - le perçage d'ovule, j'en pisse dans ma culotte -

- "L'ainé est le second qui nait car il a subit plus de contraction et est resté plus longtemps dans le ventre" - J'en reste sans voix, vraiment, logique imparable (sur Pluton, et uniquement pour les jumeaux nés sous le signe du Rat) -

- "Au niveau de la loi, l'ainé des jumeaux est celui qui est né le DERNIER, même par césarienne. " - La Loi Klingonnienne, si vous avez déjà regardé Star Trek -

- "le 1er ovule fécondé se fixe en haut de la paroi droite de l'utérus, le 2ème en bas de la paroi gauche (cela jusqu'à 48h après, en fonction durée de vie du spermato), c'est pour cela que J1 est toujours le bébé de gauche, car il est plus bas que l'autre dès la conception, donc le 1er à naitre puisque "devant la porte de sortie"! " - Celle là, c'est ma préférée, visiblement une grande scientifique qui a réussi à résoudre le mystère de la nidification de l'oeuf dans l'utérus. Pour info, les foetus gémellaires sont communément appelés J1 et J2 selon leur position dans l'utérus, mais cette position peut changer, ce qui m'est arrivé, mais attendez donc la suite quand Karen lit mon commentaire

- "chère Madalda, les ovules une fois fécondés sont accrochés et ne bougent pas!!! sinon ça s'appelle une fausse couche!!! je bondis en lisant VOS absurdités, s'il vous plait ne dénigrez pas les autres, reflechissez avant de parler!! " - Un "ovule" accroché qui bouge, et bien c'est une fausse-couche, j'en ai lu des conneries dans ma vie, mais celle-ci dépasse de loin tout ce que j'ai pu voir jusqu'ici! Et quel aplomb! -

Pour finir, je me permettrai de citer Sandra, maman de triplés, qui avec beaucoup d'humour a posté le commentaire suivant: "tu vois mon petit, qd tu étais dans mon ventre tu étais accroché au quart suppéro-interne de ma paroi utérine ce qui veut dire en terme moins scientifique que le spermatozoïde a fécondé l'ovule de maman 12,8 secondes avant celui de ta soeur, c'est pour ça que tu es blond et ta soeur, fécondée plus tard est brune et était accrochée dans mon ventre en bas à gauche. D'ailleurs qd on y pense, la voisine avait eu des jumeaux et comme sa saute une génération, moi, sa voisine qui vit en face, j'y ai eu droit, parce que ça saute les âges et les paliers".

Heureusement qu'il nous reste notre humour!

samedi 11 septembre 2010

jeudi 9 septembre 2010

Quelques petites tendances pour la rentrée...

Vous allez m'adorer!
Dernièrement, je errais dans Zara et je suis tombée par hasard sur un pantalon que j'ai tout de suite adoré et acheté, et à ma grande surprise, mon amie MissG* m'a appris que j'avais acheté des "carrot pants" sans le savoir. 
Carrot pants? Kézaco? Comme moi vous avez d'abord pensé à la photo ci-contre. Détrompez-vous! Les carrot pants sont les nouveaux It-pants, qui ne vont pas déplaire à celles qui ont comme quoi quelques rondeurs autours des cuisses, du ventre et des hanches... Le carrot pants est un pantalon à pinces assez large du haut, des cuisses et qui se "roulotte" en bas, un peu serré. Je l'adore, je trouve qu'il est confortable et qu'il fait une très jolie silhouette, on peut le mettre avec des ballerines et pour les plus courageuses des talons hyper sexy. En plus, grande nouvelle: Zara a ouvert un e-shop! 

Lorsque je suis allée à la caisse, ils n'étaient même plus en exposition dans le magasin mais sur une table, où des dizaines de femmes se les arrachaient en pleurant quand elles ne trouvaient pas leur taille. Ce que j'aime par dessus tout dans ce modèle, c'est qu'il me fait penser aux pantalons de journalistes des années 40 et j'imagine assez bien Ingrid Bergman le porter dans "Casablanca" avec toute la classe qu'on lui connait.

Carrot Pants Zara - 29,95€ - disponible en kaki, bleu, sable, beige et vendu avec une ceinture    
           
Mon second coup de coeur a été pour le pantalon cargo Houlihan de J Brand, que toutes les stars et fashionistas s'arrachent, mais lorsque j'ai vu le prix, ce n'était juste pas possible: 231€. J'aime la mode, mais pas à ce point... 




Et puis après de longues semaines de recherches, je suis tombée sur un blog qui parlait d'une version très proche de ce pantalon chez Victoria's Secret (site web aux US), pour 60€, faites le calcul, il est 4 fois moins cher et vraiment très proche de la version originale.
Je l'ai bien sûr commandé (et entre nous, la collection Victoria's Secret est à tomber à la renverse tellement elle est belle) et mon pantalon cargo ne me quitte plus depuis: kaki, des poches sur le devant, des zips aux chevilles, c'est la version féminine du pantalon treillis et peut se porter avec ballerines, nu-pieds, bottes ou bottines. C'est le second It-pantalon de l'année et lui aussi fait une silhouette d'enfer..Le voilà, mon précieux, qui me colle à la peau, la photo du modèle est un peu too much à mon gout, on peut le porter plus simplement:


Pantalon Cargo Victoria's Secret - 60€


Une des tendances très fortes de cette rentrée est la dentelle et moi qui ne pensais plus jamais en porter depuis ma période gothique, je me suis ravisée en tombant sur cette magnifique robe tunique Vero Moda que j'ai trouvée sur le site ASOS. Et bonne nouvelle, en 2010, la dentelle ne gratte plus! Autre bonne nouvelle, ASOS va aussi ouvrir un e-shop en France!

Robe tunique en dentelle Vero Moda pour ASOS - 25€


Une petite trouvaille maquillage, toujours grâce à MissG*: le khôl blanc. Il s'applique comme du khôl noir et donne au bord inférieur de l'oeil une jolie couleur nacrée, et éclaire le regard. Je me suis précipitée chez Marionnaud pour acheter le modèle vendu par Gosh, une nouvelle marque de cosmétiques qui monte et j'en suis ravie. Quand on a les yeux de la taupe qui se réveille de 6 mois d'hibernation, rien de tel pour retrouver un oeil vif et brillant. La marque Gosh offre une alternative raisonnable à la version de Givenchy (ci-contre), car elle le vend à 7€. Croyez-moi, j'en mets tous les jours, avec un peu de blush sur les pommettes et l'arête du nez (ça donne bonne mine, comme si on avait pris un léger hâle sur le nez), un chouïa de mascara, et tout de suite, j'ai l'air plus humaine.

Pour finir, et comme vous connaissez mon addiction aux chaussures pour enfants, voici les modèles que j'ai choisis pour mes puces pour leur rentrée:
Tout d'abord les fameux petits chaussons en cuir de Nos Petits Anges, qui se déclinent en milles couleurs et modèles pour filles et garçons. Confortables, en cuir cousu main, lavables, quasi impossible à enlever par un bébé acariâtre, je vous conseille ces petites merveilles. Et mamans de jumeaux, sachez qu'il y a une réduction de 10% pour vous:



Et lorsque je cherchais quelques vêtements d'hiver dans mon QG (H&M), je suis tombée sur des imitations de mini Uggs!!! Je suis totalement fan de ces bottes fourrées même si elles nous font ressembler à l'abominable homme des neiges, parce qu'elles sont chaudes et confortables. L'occasion était trop belle, de même que le prix. J'ai pris un petit modèle de bottines marron que j'ai trouvé très jolies car j'adore les formes rondes:


Imitation mini Uggs (7,95€) - Bottines marron (8,95€) - H&M


J'espère que mes choix de rentrée vous ont plu, ainsi que mes petits conseils. Je pars ce soir en réhab pour addiction au shopping online, mon mari a enfin décidé de mettre un terme à ma pathologie ;) Je croiserai peut-être Paris Hilton et Lindsay Lohan, et qui sait, j'aurai peut-être moi aussi mon bracelet de de contrôle qui m'empêche de me rendre au centre commercial et bippe dès que je m'approche d'un H&M!

jeudi 2 septembre 2010

Les Bidochons en vacances...



Les premières vacances en famille, c'est comme toutes les premières fois. Beaucoup de phantasmes, beaucoup d'attentes et parfois de petites déceptions. Nous n'avons bien sûr pas échappé à la règle. 

En parlant de règles...
Règle n°1: préparer le départ une semaine à l'avance et pas le matin même... Comme nous, avec deux bébés malades.
Règle n°2: éviter les grands départs et ne pas passer 7h à faire un trajet de 4h. Comme nous. Risoul à 23h, c'est un peu le fin fond de la Laponie en hiver, on ne sait pas différencier sa propre tête de ses pieds, et l'installation est très rock'n'roll.
Règle n°3: être soudés car les enfants sont des gremlins qui peuvent parfois vous pourrir la vie et rendre les vacances plus fatigantes que la vie quotidienne. Comme nous.
Une amie m'a envoyé un gentil SMS pendant le trajet qui nous emmenait à Risoul, et ce dernier voulait tout dire: "Si vous ne vous disputez pas en ce jour de grand départ c'est que votre couple a du potentiel!".
Trois tonnes d'affaires éparpillées dans la voiture et lorsqu'il faut trouver des couches ou du lait, c'est pire que de chercher une aiguille dans une botte de foin. Un coffre de toit sur une Laguna couleur sable ("qui vire au vert pisseux quand il fait moche" dixit Petit Chéri), une vitesse de 40km à l'heure car Lily a chopé un chamallow dans la voiture et a décidé de le vomir version "L'Exorciste". Un mari qui me regarde les yeux veinés de sang, responsable d'un bouchon de dix voitures et qui me dit mi-souriant, mi-sérieux: "Vous m'avez tout pris!". Il parle de sa dignité, et tient Lily debout en train de vomir des geysers sur ses nouveaux chaussons en cuir, comme il l'a fait tant de fois avec ses potes à la sortie du Pincho Pingo. Il ne s'attendait pas à ce que cette scène se reproduise aussi vite.

Pourtant, l'endroit est paradisiaque, calme, vert, frais, une vraie invitation au repos, aux balades en famille et aux grands moments de complicité, que nous avons eus cependant... En conjonction avec le début des caprices, le dépaysement des petites et des crises de folie quotidiennes. "C'est l'altitude!", nous dit le patron du VVF, alors qu'il parait que c'est aussi l'air marin chez nous. Mouais.

Partir en vacances avec des jumelles de 11 mois, c'est continuer le sempiternel spectacle de la Femme à Barbe que nous connaissons quand nous allons nous promener: "Oh ils sont mignons vos petits garçons!" - en chapeaux à fleurs et chaussons mauves, mouais, tu veux un coup de boule ou des nouvelles lunettes? -
"Oh des petites jumelles, vous savez, je suis grand-mère!' - nous dit madame la sorcière avec un énorme poireau sur le visage qui semble me dévisager et vouloir m'attaquer personnellement - Et vas-y que je te fous mes grosses pattes sales sur les jolis bébés sans me demander si je n'offense pas les parents! Aaaaaaaaarrrrrrrg.

Ces charmantes petites filles, ces bébés que j'ai bercés, dorlotés, chouchoutés et qui soudain se transforment en petits démons, sans que je l'aie vu venir. Pourquoi si tôt, mais pourquoi? Ils ne nous avaient pas dit ça à la maternité!
Louise, du haut de sa chaise haute semble me dire: "Ze veux un biscuit pour mon repas maman, ton lait ze m'en fous et si zai pas mon biscuit ze vais faire une grosse crise de nerfs, convulser de rage à te faire craindre une crise d'épilepsie et vomir sur ton lit". 
"Noooooon Chéri, je ne craquerai pas, elle ira dormir sans repas, mais son biscuit elle peut se le mettre où je pense!...". Deux heures après, en pleurs, après avoir essuyé le vomi de mon lit, je suis exsangue et Louise me contemple satisfaite, son boudoir à la main, comme si rien ne s'était passé. "Ah ah maman, ze t'ai bien eue!".
Ses premières paroles ne seront pas "Mama" ou "Papa" mais "Gruik gruik" (véridique, comment annoncer ça à la famille???), suivies de longs raclements de gorge dignes de Dark Vador. "Zeeeeeeu suis ta fille!". Elle décide aussi que la marche à 4 pattes ce n'est pas pour tout de suite alors elle fait le rouleau de printemps, du bout d'une pièce à l'autre, à toute allure, comme Stéphane Eicher dans le clip de "Combien de temps" en vitesse accélérée.

Lily, en plein éveil psychomoteur, a décidé qu'elle voulait aller là où elle n'est pas, et quand elle y est, veut aller ailleurs, et ça la fait pleurer. Elle mange son premier mille-pattes, suce les chargeurs de téléphone, se tord le coup en sautant du matelas qui est censé l'empêcher de sortir de la chambre et je l'imagine déjà tétraplégique, lorsqu'elle décide de se mettre sur la tête un paquet de chips moldave oublié sous le lit dans les années 90. Elle méprise le coin nursery que nous leur avons organisé et veut boire une Ricoré en fumant une clope, comme maman. A table, un midi, une dame me demande poliment si "ce n'est pas un peu dangereux le couteau à steak là, dans ses mains"? Ooooops.

Dépités, nous allons manger notre raclette en 5mn au restaurant, boire notre jus de tomate au "Snowboard Café" en 4° vitesse, et nous sommes à deux doigts de les inscrire à plein temps au Club Mickey afin de pouvoir nous offrir le soin Zénitude du Spa de Risoul... Seuls, enfin!


Pourtant, pourtant, il y a le Lac de Serre Ponçon, et nos deux gredines qui nous sourient de leurs 10 dents communes, la découverte de l'herbe et des fleurs ("ça se mange?"), les câlins sans fin, les fous-rires incessants à les observer découvrir le monde, leurs petites haleines d'anges lorsqu'elles nous embrassent, les balades en poussettes dans de merveilleux paysages fleuris. Il y a le barbecue au bord d'un lac, la balade des marmottes, le petit jardin anglais où elles voient des poussins pour la première fois ("ça se mange?"). Il y a Vevey et nos amis qui nous accueillent avec Etienne et Clément, jumeaux de 2 ans et demi qui donnent à nos petites chéries leur premier bisous sur la bouche, le chalet de ma tante et son compagnon où elles dévorent de la purée aux orties et pour la première fois font la grasse matinée.

Oubliez tout ce que je viens de vous dire, nos premières vacances en famille étaient les plus belles de notre vie, mais l'an prochain, on prend une semaine de vacances supplémentaire, sans elles, pour se reposer des vacances!