vendredi 7 mai 2010

Lily & Louise, 9 mois...




Pour celles et ceux qui n'ont pas suivi mes aventures depuis le début, un petit rappel en ce qui concerne les Mafaldettes... Et quelques bonnes nouvelles.
Lily & Louise sont nées à 32 semaines de grossesse et pesaient respectivement 1,8kg et 1,5kg. Nous avons eu beaucoup de chance, malgré quelques petits débuts difficiles: une septicémie pour Lily à 2 jours de vie où j'ai bien cru que nous allions la perdre, et une opération d'une hernie inguinale pour Louise à 1 mois suivie d'une entéro-colite qui l'a renvoyée en Soins Intensif quelques jours loin de nous.






Elles ont passé un mois et demi en néonat, dont une semaine en Réa, 3 semaines en Soins Intensifs et 2 semaines en Secteur Mère-Enfant avec nous.
Elles ont été allaitées exclusivement pendant 5 mois puis un mois de plus quand nous avons commencé la diversification.
Nous n'avons pas vécu leur prématurité comme un drame car le personnel du CHU a su nous entourer et nous soutenir, ainsi que nos familles et amis, mais nous avons eu beaucoup de chance. Elles ont passé un hiver sans maladie (par contre les parents ont souffert!).
En ce qui me concerne, le plus difficile a été le retour à la maison car je n'étais pas préparée au chaos des nuits sans sommeil, et cela a été mille fois plus dur pour moi que la néonat. Il m'était impossible de me reposer car elles dormaient peu et jamais en même temps, et mes seuls moments de repos m'étaient accordés quand Super Mamie, Super Belle-Maman et Super Petit Chéri étaient là... 
Les coliques ont été une vraie plaie dans les débuts de la vie de Louise et lorsque je regarde les photos de ses premiers mois, je remarque un visage émacié sur lequel on peut lire le poids de la douleur et ça me fait mal. Je regrette que l'on ne m'ai pas donné une solution à son problème plus tôt, pourtant simple, car nous avons souffert avec elle, dormant avec elle alors qu'elle hurlait de douleur et nous sentant totalement impuissants. Le jour où je lui ai donné du Débridat, elle a enfin dormi 6h d'affilée, à tel point que je n'ai moi-même pas dormi, la croyant morte... Elle qui pleurait sans cesse, passait tout le temps entre deux tétées dans nos bras à boire de la tisane pour la soulager ou dans sa balancelle, qui ne dormait pas, est devenu un bébé joyeux, drôle et éveillé.
Lily, comme si elle pressentait le mal-être de sa soeur nous a beaucoup aidés par sa sagesse, mais je sentais en elle une petite fêlure, car malgré son poids plus conséquent et une meilleure santé, elle était très attachée à moi et ne me quittait pas des yeux. Lorsque les problèmes de sa soeur ont cessé, c'est elle qui a un peu craqué, elle se réveillait en hurlant la nuit, pleurait dès que je m'éloignais d'elle, et j'ai un peu culpabilisé de ne pas lui avoir assez expliqué sa naissance à elle, les difficultés que nous avions eues, chose que j'avais faite avec Louise. Alors j'ai rattrapé le temps perdu et j'ai passé plus de temps avec elle, pour la rassurer, car elle s'autorisait enfin à me demander plus de moi-même.
Je n'ai cependant jamais culpabilisé de ne pas pouvoir donner à mes filles autant d'attention et d'amour que si je n'avais eu qu'un bébé car je me suis totalement donnée à elles, en les allaitant, en les choyant, et elles ont été très entourées de l'amour de leur famille. Nous avons fait de notre mieux, comme tous les parents.
Si leur naissance a été un vrai bonheur pour nous, cela n'a pas été sans déboires sur notre santé, notre couple, nos vies, mais nous avons tenu bon, car même si les jumeaux c'est deux fois plus de travail, c'est aussi deux fois plus de bonheur.
Les six premiers mois ont été les plus durs car nous avons vraiment souffert du manque de sommeil, mais nous avons soufflé dès qu'elles ont commencé à faire leurs nuits.

Aujourd'hui, Lily pèse presque 7kg et Louise plus de 6kg, elles mesurent 66 et 62cm, sont toujours chauves comme des crânes d'oeuf mais elle sont en pleine forme et s'épanouissent tous les jours en découvrant le monde qui les entoure. Elles adorent manger et nous font rire du matin au soir avec leurs lubies, leurs mimiques, leurs fou-rires, leurs grosses larmes de chagrin et leurs petites menottes toutes douces.


Louise a déjà 3 dents, ses cheveux poussent mais malheureusement elle a toujours un mix de coupe Giscard d'Estaing/George Michael. Elle tient sur les jambes quand on la tient et ça la fait beaucoup rire. Elle ne pense qu'à jouer et torture son canard musical toute la journée. Je la retrouve régulièrement à l'envers dans son lit et elle a récemment découvert qu'elle était une Zoulou Blanche. Oui. Elle lève les fesses, bascule le bassin de gauche à droite comme Johnny Clegg & Savuka et nous fait la danse de la fertilité alors que nous chantons Scatterlings of Africa en coeur, son père et moi.


Lily a de nouvelles lubies tous les jours. Elle décide de ne plus manger et repasser au biberon, de ne plus se tenir debout et de ne plus s'assoir et qu'elle est un papillon qui bat des ailes toute la journée. Elle découvre qu'elle a des pieds et se penche pour les attraper toute la journée, puis qu'elle a des oreilles et passe son temps avec le pouce dedans. Elle adore observer et se fige lorsqu'on baille, allez savoir pourquoi. Elle adore son livre (que sa soeur mange, accessoirement), sa vache Maggie, se pique des fou-rires tellement violents qu'elle finit parfois en larmes, là aussi, allez savoir pourquoi, fait parfois du Moonwalk avec sa kiné et je la retrouve régulièrement en train de hurler sur le ventre, les bras en arrière, coincée, prête à prendre son envol...







Le lien gémellaire n'a pas été une évidence pour elles du tout, et ne s'est pas établi comme je le pensais. Elles ne se sont pas calculées pendant longtemps et moi qui comptait les mettre tout le temps ensemble au début (pour dormir, dans le parc...), j'ai été amenée à réviser mon jugement car elles avaient besoin de calme pour dormir et se dérangeaient un peu. Depuis quelques mois par contre, elles jouent sans cesse ensemble, se sourient, se touchent, se griffent, s'arrachent les sucettes et se tètent mutuellement les doigts et je suis émue de les voir se rapprocher l'une de l'autre, tout en étant totalement différentes, uniques, et magnifiques.


Quelques petits chiffres, pour copier mes copines mamans de jumeaux et de triplés, car je les trouve éloquents:
- 480 couches et changes le premier mois
- 480 ongles de main coupés depuis leur naissance (les pieds, je ne sais pas pourquoi, ils ne poussent pas encore)
- 192 bains donnés depuis leur naissance
- 480 tétées au sein au 2° mois
- 36 litres de production de lait maternel au 5° mois
- 5h de tétées quotidiennes au 5° mois
- 240 petits pots par mois à 7 mois (faits par mes soins ou industriels)
- 96 machines faites en 8 mois
- 392 lave-vaisselles en 7 mois


Nous sommes une famille heureuse, soudée et nous avons hâte de nous marier, Petit Chéri et moi, le jour de leurs neufs mois...

7 commentaires:

Audrey a dit…

très beau témoignage gorgé d'amour .
a te lire, l'émotion vient à moi, me souvenant des moments difficiles et aussi du bonheur dont tu nous faisais part. tes filles sont magnifiques , bravo.

P'tit Spirou et Gomme a dit…

Tu écris merveilleusement bien. Je dévore tes lignes ! Si tu ne trouves pas d'emploi dans ta branche, je te propose d'être écrivain :-) Ton récit décrit exactement ce que je suis également en train de vivre avec mes puces. Gros bisous.

Anonyme a dit…

Que tes mots sont justes et gorgés d'amour ! Merci pour ces quelques lignes qui m'ont submergées d'émotion.
Que de sentiments sur lesquels je n'arrivais pas à mettre de mots !
Encore merci et bravo pour ton talent.
Bises.
Stéphanie

Sandrine a dit…

canon ton blog!!
tu écris super bien, c top

Anonyme a dit…

tes filles sont adorables comme tout et elles ont une maman géniale qui a une jolie plume et qui transmet ses émotions avec celles ci.
bonne continuation à vous
amicalement melyna30 ( ou sabrina :) )

Miss G* a dit…

Je raconterais ta vie à ma prof demain matin et début juin pour mon oral, ça te va?
C'est passionnant de te lire, c'est beau, émouvant et si sincère.
J'ai hâte de revoir tes deux princesses.
Je me prépare psychologiquement à leur faire des petits princes, pour dans quelques années ;)
Très franchement, il n'y a pas grand chose à ajouter, ce que tu as écrit est très beau et on sent que ça te tien à coeur. Bisous

Laetitia a dit…

J'ai été voir ton blog et j'ai vraiment l'impression de me voir parfois, c'est drôle.
Moi aussi j'ai trouvé que le retour de mes jumelles à la maison était vraiment plus dur que la Néo nat.
De ne pas pouvoir dormir c'est très dur.
Puis il faut vraiment s'accrocher, le couple en prends un coups, le mien surtout.
C'est bien de pouvoir voir d'autres expériences.