lundi 31 mai 2010

Vie de famille: les flying flageolets...

Non, ceci n'est pas une recette délicieuse et originale de mon fameux régime Montignac.
Non, je n'ai plus l'excuse des hormones en ce qui concerne mes sautes d'humeur.
Oui, le flageolet est une arme de destruction massive et a failli détruire mon couple (j'en vois venir de loin avec leurs gros sabots mais non, cet article ne parle pas de prouts et autres flatulences!).
Samedi midi, j'ai la tête du ragondin qui a passé ses vacances sur une plage ravagée par la marée noire. Je suis crevée et la seule chose que j'arrive à me cuisiner est un bol de flageolets.
C'est à ce moment précis que Petit Chéri décide de me titiller sur mes insomnies...
- "Bah, même si je n'étais pas rentré tard, tu te serais quand même réveillée à 5h30!"
Mon sang ne fait qu'un tour, je me transforme en Béatrice Dalle dans 37,2° le matin, vous savez la scène ou elle pète une fenêtre avec sa main et qu'ils courent tous nus dans la rue? Ben c'est moi, mais en pyjama, dans ma cuisine. De la fumée sort de mes naseaux...
Mon bol de flageolets traverse la cuisine tel le vaisseau Enterprise, navigant vaillamment vers de nouveaux horizons. Seulement voilà, l'Enterprise, lui, il maintient son vol. Mon bol de flageolet, lui, il va s'écraser comme une bouse sur le carrelage et s'exploser dans tout l'appartement.
Il y en a partout, sur les murs, sur le sol, dans les plantes, on dirait Beyrouth. Petit Chéri me regarde d'un air dégouté et va prendre l'air pour se calmer, pendant que moi, comme une pauvre nouille, je nettoie mes salissures... En plus, pas de repas pour moi.
Le lendemain, alors que notre couple est redevenu paisible (enfin moi, la reine des montagnes russes émotionnelles), je regarde Lily sur son tapis de sol, elle se met sur le ventre et se tourne doucement sur le coté pour se relever. Heureux parents que nous sommes de voir notre progéniture s'épanouir!
Petit Chéri me demande cependant ce qu'elle a sur le coté de la tête... Je me penche...
2 flageolets séchés ornent son crâne dégarni et elle me regarde avec un sourire radieux.
Non seulement je suis une épouse indigne, mais je suis aussi une mère indigne.
Heureusement, il m'arrive d'être drôle, ça me sauve un peu :-/

mardi 25 mai 2010

La famille coccinelle...

Petit Chéri s'est fait kidnapper ce week-end par ses potes pour son Enterrement de Vie de Garçon. Ils l'ont déguisé en coccinelle et je n'ai toujours pas de photo de lui... Merci les potes.
Alors, parce que j'ai un sens total du ridicule (je ne suis plus à ça près), je vous présente la famille coccinelle...

Maman coccinelle




Petites coccinelles



lundi 24 mai 2010

Oh des jumeaux, c'est des vrais? Non ils sont en plastique!


Afin de ne pas vous attirer les foudres des parents de multiples, voici une petite leçon de choses concernant les jumeaux.
Tout d'abord, les parents de multiples n'aiment pas qu'on leur demande si leurs bébés sont des vrais ou faux jumeaux/triplés/quadruplés. Tous les bébés sont de vrais bébés et certains trouvent cela un peu vexant, surtout quand c'est la millième fois qu'on leur pose la question. Et tous les jumeaux sont de vrais jumeaux, qu'ils soient identiques ou pas. Personnellement je ne me vexe pas car je pense que tout le monde ne peut pas savoir ce que sont les jumeaux monozygotes et dizygotes et je leur réponds patiemment que ce sont de "fausses" jumelles, sinon on y passe la journée.

Alors monozygote, dizygote, kézaco???

Les jumeaux monozygotes sont ce qu'on appelle communément les "vrais" jumeaux. Ils sont issus du même oeuf, qui pour une raison mystérieuse se scinde pour donner deux bébés; ils partagent parfois la même poche dans le ventre de la maman, et toujours (ou presque) le même placenta. Ces enfants partagent 100% de leur capital génétique et se ressemblent comme deux gouttes d'eau même si souvent il y a des différences entre eux. Ce que l'on sait moins (et là je vais en boucher un coin à certains), c'est que les jumeaux monozygotes ne sont pas issus d'une hérédité familiale, il s'agit d'une "anomalie" de la nature, inexpliquée à ce jour. Ne demandez donc pas à des parents de "vrais" jumeaux s'ils ont d'autres jumeaux dans la famille, ça n'a rien à voir... Tremblez mesdames, tout le monde peut avoir de "vrais" jumeaux (j'en entends certaines dire "oh mon dieu, quelle horreur! Non non, pour moi ce n'est pas question". Comme si vous aviez le choix bande de cruches!).

Les jumeaux dizygotes, communément appelés les "faux" jumeaux (je préfère le terme anglais "fraternel"), sont deux bébés issus de deux oeufs différents. Ils se ressemblent (ou pas) comme des frères et soeurs, et ceux là sont bien issus (ou pas) de l'hérédité. Pourquoi "ou pas"? Parce que certaines femmes peuvent surovuler selon l'âge (on a plus de chance d'avoir des jumeaux avant 20 ans et après 35 ans) ou selon leur origine ethnique (les africaines ont plus de jumeaux que les asiatiques). Ainsi, c'est toujours la maman qui a le gène des jumeaux en elle (le papa n'y est pour rien, alors oubliez la notion de Sperminator - j'emprunte le nom à Sandra, maman de triplés, qui m'a bien fait rire- et arrêtez de dire au papa qu'il a "bien travaillé", n'importe quoi!). S'il a le gène des jumeaux en lui, il pourra le transmettre à ses enfants, mais seules ses filles pourront avoir des jumeaux, ou pas. Ses fils transmettront le gêne à leurs enfants et ainsi de suite. Appelez-moi donc "Ovulator"!
Pour vous en boucher un autre coin, sachez que même si on voit que les foetus sont dans deux poches différentes lors des échographies, et ont deux placentas, ils ont néanmoins 25% de chance d'être des jumeaux monozygotes car si l'oeuf se scinde très tôt, les deux foetus peuvent développer leur proche poche et leur propre placenta.

Nous ne savions donc pas si nous aurions des jumelles identiques ou fraternelles avant la naissance. C'est toujours un peu une angoisse pour certains parents de multiples car on n'est jamais vraiment sûrs dans certains cas. Alors comment faire pour savoir? Il y a deux solutions: vos yeux, et l'analyse du placenta.
Vos yeux: c'est simple, il suffit de regarder les enfants grandir et la réponse viendra d'elle même. Si les bébés se ressemblent, il y a de grandes chances qu'ils soient des jumeaux identiques.
L'analyse du placenta: celle-ci peut être réalisée après la naissance et répondra tout de suite à votre question.

En ce qui concerne Lily & Louise, nous avions très peu de doutes car elles ne se ressemblaient pas du tout. Par contre je suis toujours étonnée qu'on me dise qu'elles se ressemblent, car je les trouve totalement différentes, et ne leur trouve même pas de ressemblance en tant que soeurs.

Afin de vous en boucher un troisième coin, je vais vous apprendre qu'il existe de vrais/faux jumeaux: parfois, l'oeuf se scinde avant la fécondation (ce phénomène est vraiment très rare), et deux spermatozoïdes fécondent les deux oeufs. Les jumeaux auront donc 100% du capital de la maman en commun, mais seulement 50% du capital du papa, ce qui explique que des jumeaux monozygotes peuvent ne pas se ressembler...

Il existe aussi des jumeaux "miroir", qui sont la copie conforme inversée de l'autre, comme s'ils se regardaient dans un miroir. Ainsi, l'un aura un grain de beauté à gauche, et l'autre à droite, l'un sera gaucher et l'autre droitier, les épis dans les cheveux tourneront dans un sens différent... On explique ce phénomène lorsque l'oeuf se scinde à une étape très précise de la gestation, et il est aussi très rare.

Autre type de jumeaux très très rare: les jumeaux monozygotes de sexe différent. Oui cela existe (4° coin bouché). Parfois l'oeuf fécondé contient 3 chromosomes au lieu de 2 (normalement c'est XX pour les filles et XY pour les garçons), et lorsqu'il se scinde, le premier oeuf peut garder 2 chromosomes X (une fille), alors que l'autre gardera une combinaison XY pour un garçon. Ces enfants se ressembleront beaucoup mais seront donc de sexe différent.

Saviez-vous aussi que des jumeaux pouvaient avoir 2 pères différents? Et oui, c'est comme les chats! Une femme peut avoir deux ovulations différentes et décalées, et si cette Jézabel a deux rapports sexuels avec deux hommes différents, il se peut que chaque oeuf soit fécondé par un zozo de chacun des papas. Situation trèèèèèès embarrassante!

On peut aussi avoir des jumeaux de couleur différente (vert, bleu, rose) s'il existe dans la lignée une descendance de "couleur", et si les jumeaux sont dizygotes, ils peuvent ou pas hériter de ce trait. J'entends la RALC d'ici "Oh il y en a un noir et un blanc, vous les avez adoptés? Le petit noir vient d'Afrique???".

Voilà, la leçon de choses est terminée, j'espère que je vous ai appris quelque chose aujourd'hui.
Pour finir sur un note d'humour, voici la dernière qu'on m'a faite récemment: "Oh c'est des jumeaux???". "Non non, ce sont des lémuriens! Espèce de banane, ce ne sont pas des jumeaux mais des jumelles, les chaussures roses, vous croyez qu'elles appartiennent à Freddy Mercury?". Et puis deux bébés, un papa, une maman, à votre avis, c'est quoi? Des parents de jumeaux ou des kidnappeurs d'enfants? ;)

jeudi 20 mai 2010

Brangelina, my best friends!



La nuit dernière, j'ai rêvé que Brad Pitt et Angelina Jolie étaient nos meilleurs amis et qu'ils étaient venus nous rendre visite avec leurs jumeaux Vivienne Marcheline et Knox Leon.
Le plus marrant dans ce rêve, c'est qu'Angelina était venue "accréditer" l'éducation de mes jumelles, histoire de rendre leur statut officiel et s'assurer que nous étions bien dignes d'elles...
Alors oui, je sais, des fois on se la pète un peu comme Brad et Angelina en se promenant en ville avec nos portes-bébés Babybjörn, le seul point commun que nous ayions avec eux (ah non, j'en ai quand même un autre avec Angelina, c'est que j'ai à peu près le même corps qu'elle, mais en mieux :-/ ), mais quand même, je me demande vraiment quelle est la signification de ce rêve...
Quand Petit Chéri m'a réveillée de mon doux rêve, j'étais sur le canapé, telle le phoque échoué sur la banquise; il m'a dit "Chérie, on va se coucher" et je lui ai répondu "Nooooooon, je suis trop grooooooosse"...
Je crois que tout ceci se passe de commentaire. Mon cerveau a du manquer d'oxygène à l'accouchement et j'y ai laissé quelques neurones, c'est la seule explication que je parvienne à trouver...

dimanche 9 mai 2010

Beware Lady Gaga, there's competition!









Lily s'oriente vers une carrière musicale plutôt néo-pop avec une tendance gothique...



Louise quant à elle exprime sa rébellion à travers une tendance punk rock... So what, I am a rockstar!!!

vendredi 7 mai 2010

Lily & Louise, 9 mois...




Pour celles et ceux qui n'ont pas suivi mes aventures depuis le début, un petit rappel en ce qui concerne les Mafaldettes... Et quelques bonnes nouvelles.
Lily & Louise sont nées à 32 semaines de grossesse et pesaient respectivement 1,8kg et 1,5kg. Nous avons eu beaucoup de chance, malgré quelques petits débuts difficiles: une septicémie pour Lily à 2 jours de vie où j'ai bien cru que nous allions la perdre, et une opération d'une hernie inguinale pour Louise à 1 mois suivie d'une entéro-colite qui l'a renvoyée en Soins Intensif quelques jours loin de nous.






Elles ont passé un mois et demi en néonat, dont une semaine en Réa, 3 semaines en Soins Intensifs et 2 semaines en Secteur Mère-Enfant avec nous.
Elles ont été allaitées exclusivement pendant 5 mois puis un mois de plus quand nous avons commencé la diversification.
Nous n'avons pas vécu leur prématurité comme un drame car le personnel du CHU a su nous entourer et nous soutenir, ainsi que nos familles et amis, mais nous avons eu beaucoup de chance. Elles ont passé un hiver sans maladie (par contre les parents ont souffert!).
En ce qui me concerne, le plus difficile a été le retour à la maison car je n'étais pas préparée au chaos des nuits sans sommeil, et cela a été mille fois plus dur pour moi que la néonat. Il m'était impossible de me reposer car elles dormaient peu et jamais en même temps, et mes seuls moments de repos m'étaient accordés quand Super Mamie, Super Belle-Maman et Super Petit Chéri étaient là... 
Les coliques ont été une vraie plaie dans les débuts de la vie de Louise et lorsque je regarde les photos de ses premiers mois, je remarque un visage émacié sur lequel on peut lire le poids de la douleur et ça me fait mal. Je regrette que l'on ne m'ai pas donné une solution à son problème plus tôt, pourtant simple, car nous avons souffert avec elle, dormant avec elle alors qu'elle hurlait de douleur et nous sentant totalement impuissants. Le jour où je lui ai donné du Débridat, elle a enfin dormi 6h d'affilée, à tel point que je n'ai moi-même pas dormi, la croyant morte... Elle qui pleurait sans cesse, passait tout le temps entre deux tétées dans nos bras à boire de la tisane pour la soulager ou dans sa balancelle, qui ne dormait pas, est devenu un bébé joyeux, drôle et éveillé.
Lily, comme si elle pressentait le mal-être de sa soeur nous a beaucoup aidés par sa sagesse, mais je sentais en elle une petite fêlure, car malgré son poids plus conséquent et une meilleure santé, elle était très attachée à moi et ne me quittait pas des yeux. Lorsque les problèmes de sa soeur ont cessé, c'est elle qui a un peu craqué, elle se réveillait en hurlant la nuit, pleurait dès que je m'éloignais d'elle, et j'ai un peu culpabilisé de ne pas lui avoir assez expliqué sa naissance à elle, les difficultés que nous avions eues, chose que j'avais faite avec Louise. Alors j'ai rattrapé le temps perdu et j'ai passé plus de temps avec elle, pour la rassurer, car elle s'autorisait enfin à me demander plus de moi-même.
Je n'ai cependant jamais culpabilisé de ne pas pouvoir donner à mes filles autant d'attention et d'amour que si je n'avais eu qu'un bébé car je me suis totalement donnée à elles, en les allaitant, en les choyant, et elles ont été très entourées de l'amour de leur famille. Nous avons fait de notre mieux, comme tous les parents.
Si leur naissance a été un vrai bonheur pour nous, cela n'a pas été sans déboires sur notre santé, notre couple, nos vies, mais nous avons tenu bon, car même si les jumeaux c'est deux fois plus de travail, c'est aussi deux fois plus de bonheur.
Les six premiers mois ont été les plus durs car nous avons vraiment souffert du manque de sommeil, mais nous avons soufflé dès qu'elles ont commencé à faire leurs nuits.

Aujourd'hui, Lily pèse presque 7kg et Louise plus de 6kg, elles mesurent 66 et 62cm, sont toujours chauves comme des crânes d'oeuf mais elle sont en pleine forme et s'épanouissent tous les jours en découvrant le monde qui les entoure. Elles adorent manger et nous font rire du matin au soir avec leurs lubies, leurs mimiques, leurs fou-rires, leurs grosses larmes de chagrin et leurs petites menottes toutes douces.


Louise a déjà 3 dents, ses cheveux poussent mais malheureusement elle a toujours un mix de coupe Giscard d'Estaing/George Michael. Elle tient sur les jambes quand on la tient et ça la fait beaucoup rire. Elle ne pense qu'à jouer et torture son canard musical toute la journée. Je la retrouve régulièrement à l'envers dans son lit et elle a récemment découvert qu'elle était une Zoulou Blanche. Oui. Elle lève les fesses, bascule le bassin de gauche à droite comme Johnny Clegg & Savuka et nous fait la danse de la fertilité alors que nous chantons Scatterlings of Africa en coeur, son père et moi.


Lily a de nouvelles lubies tous les jours. Elle décide de ne plus manger et repasser au biberon, de ne plus se tenir debout et de ne plus s'assoir et qu'elle est un papillon qui bat des ailes toute la journée. Elle découvre qu'elle a des pieds et se penche pour les attraper toute la journée, puis qu'elle a des oreilles et passe son temps avec le pouce dedans. Elle adore observer et se fige lorsqu'on baille, allez savoir pourquoi. Elle adore son livre (que sa soeur mange, accessoirement), sa vache Maggie, se pique des fou-rires tellement violents qu'elle finit parfois en larmes, là aussi, allez savoir pourquoi, fait parfois du Moonwalk avec sa kiné et je la retrouve régulièrement en train de hurler sur le ventre, les bras en arrière, coincée, prête à prendre son envol...







Le lien gémellaire n'a pas été une évidence pour elles du tout, et ne s'est pas établi comme je le pensais. Elles ne se sont pas calculées pendant longtemps et moi qui comptait les mettre tout le temps ensemble au début (pour dormir, dans le parc...), j'ai été amenée à réviser mon jugement car elles avaient besoin de calme pour dormir et se dérangeaient un peu. Depuis quelques mois par contre, elles jouent sans cesse ensemble, se sourient, se touchent, se griffent, s'arrachent les sucettes et se tètent mutuellement les doigts et je suis émue de les voir se rapprocher l'une de l'autre, tout en étant totalement différentes, uniques, et magnifiques.


Quelques petits chiffres, pour copier mes copines mamans de jumeaux et de triplés, car je les trouve éloquents:
- 480 couches et changes le premier mois
- 480 ongles de main coupés depuis leur naissance (les pieds, je ne sais pas pourquoi, ils ne poussent pas encore)
- 192 bains donnés depuis leur naissance
- 480 tétées au sein au 2° mois
- 36 litres de production de lait maternel au 5° mois
- 5h de tétées quotidiennes au 5° mois
- 240 petits pots par mois à 7 mois (faits par mes soins ou industriels)
- 96 machines faites en 8 mois
- 392 lave-vaisselles en 7 mois


Nous sommes une famille heureuse, soudée et nous avons hâte de nous marier, Petit Chéri et moi, le jour de leurs neufs mois...

mercredi 5 mai 2010

Remember the milk: un outil pour mamans débordées...

J'ai récemment découvert un logiciel qui m'a permis de mieux gérer mes journées, moi la maman un peu à l'ouest qui n'a pas quatre bras et huit jambes... Ce logiciel s'appelle Remember the Milk et il est disponible gratuitement à l'adresse suivante:
http://www.rememberthemilk.com.


Pour les non-anglophones, cela veut dire "Penser à acheter du lait"...


Il permet en un coup d'oeil d'afficher nos tâches quotidiennes définies selon des listes que l'on peut personnaliser: famille, études, travail, administratif, recherches, rendez-vous... Les tâches sont affichées selon leur priorité et leur date d'échéance, elles peuvent être effectuées ou reportées, et chose magique, partagées ou envoyées à notre cher et tendre afin qu'il n'oublie plus les rendez-vous chez le pédiatre ou le fameux repas chez Tatie Monique.



Les plus:
- interface simple
- affichage des tâches quotidiennes à faire selon leur priorité
- un petit reminder est envoyé chaque matin et à l'heure définie pour la tâche
- partage ou envoi des tâches à d'autres membres (genre "Honey, remember the milk!")
- possibilité de définir des lieux avec Google Map et de les lier à des tâches

Les moins:
- interface peu intuitive au départ
- la possibilité d'envoyer des SMS ne semble marcher qu'avec un opérateur (ou alors je n'ai pas tout compris!)

Bref, je vous conseille ce merveilleux outil dont je n'arrive plus à me passer car lorsqu'on est un peu désorganisée, un simple coup d'oeil vous permet de vous mettre aux choses à faire en priorité et de ne pas perdre de temps en faisant des choses moins importantes. 
C'est l'accessoire ultime de la femme moderne qui souhaite mieux gérer ses journées, à utiliser sans modération!