mercredi 3 mars 2010

Les hommes et le ménage...




Il est bien connu que le point commun entre les hommes et les chats est qu'ils ont tous peur de l'aspirateur... Mais aussi de la machine à laver...
Une amie et moi nous plaignions récemment que nos "mairis René" restaient impassibles devant des corbeilles à linge débordantes et ne semblaient pas en être gênés pour autant.
Petit Chéri et moi avions pourtant ratifié le Traité de Malte, dans lequel il s'était engagé à m'aider pour les lessives le dimanche, mais rien, non, rien, ne se passait.
Pourtant, un jour, le miracle est arrivé! J'ai vu Petit Chéri sortir de la salle de bain avec la corbeille à linge et faire SPONTANÉMENT une machine! Il avait l'air héroïque, le poil brillant, la truffe humide et l'oeil vif, j'en suis restée sans voix! Des anges sont apparus dans le salon et ont entonné Halleluyah en Gospel. Oui, j'avais trouvé l'homme idéal, un miracle était arrivé, une rémission spontanée de NonLessivite venait de se produire sous mes yeux ébahis.
Pourtant, ce miracle n'a pas semblé vouloir se reproduire dans les semaines qui ont suivi et mon incompréhension n'a fait qu'augmenter. Pourquoi???

Je lui en ai donc glissé un mot nonchalamment en essayant de flatter son ego:
- J'ai trouvé super que tu m'aides et que tu fasses une lessive l'autre jour.
- Heu quand?
- Ben si, le dimanche là, tu avais fait une lessive sans que je te le demande!
- Ah oui, c'est parce que j'avais plus rien à me mettre, ce n'était que mes affaires!
- Gloups.

Dans mon désespoir, je cherche des solutions alternatives et je pense offrir les aspirateurs Mini Dyson pour mes filles à Noël quand elles marcheront.
Le Babymop, ci-contre, m'a semblé très intéressant car il permet de joindre l'utile à l'agréable, un cadeau pour leurs premiers pas à quatre pattes?

3 commentaires:

Audrey a dit…

un vrai plaisir de te lire :-)

Sergio a dit…

C'est moche une machine à laver.

Miss G* a dit…

Tu écris trop bien!!!

Mon homme passe l'aspirateur depuis qu'il y le dernier truc technologique nommé Dyson. L'aspirateur est sien depuis.
Les efforts se remarquent petit à petit, mais le temps que l'information parvienne au cerveau, puis que l'acte se produise, il faut beaucoup de temps... et de patience! En tous, ça me donne de l'espoir. Il fait à manger, passe l'aspirateur et fais des machines dès qu'il n'a plus de caleçons. Ce sont les 3 uniques choses qu'il fait, mais c'est déjà un grand pas pour lui (et pour moi).